Plan Général / Fronts Rochapea-Taconera

plano genral de las muarallas de Pamplona Baluarte de Gonzaga Revellin de San Roque Baluarte de la Taconera
Plano

BASTION DE GONZAGA

La zone de la Taconera, autrefois occupée par le bar Vista Bella et le Mirador, est celle qui, à l´origine, correspondait au bastion de Gonzaga. Sa structure, atypique et complexe, fut sans doute le résultat des réformes successives réalisées aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il fut radicalement modifié en 1925 : on boucha le fossé et on démolit partiellement les murs en les surélevant du côté extérieur. Il a été restauré en 2009.

Plano

RAVELIN DE SAN ROQUE

Appelé également « Medialuna de Gonzaga », il fut construit entre 1675 et 1700, pendant le règne de Charles II, afin de servir de défense extérieure de la Ciudadela. Situé dans les jardins de la Taconera, il montre sur l´un des ses fronts les armoiries du Vice-roi Pignatelli, marquis de San Vicente, nommé en 1699. Restauré en 2009, il abrite actuellement chaque nuit les cerfs, qui remontent vers sa partie supérieure pour se reposer, à l´écart des autres animaux du petit zoo.

Plano

BASTION DE LA TACONERA

Il s’agit d´un des quatre nouveaux bastions à l´italienne de la nouvelle ligne défensive créée après la construction de la Ciudadela. Son revêtement en pierre fut terminé en 1665. Au début du XXe siècle, le bastion perdit son ancien couronnement de canonnières ; à sa place on construisit un parapet en pierre, plus en accord avec sa fonction de promenade de ronde. Sa récente restauration a permis de redonner à ses remparts l´éclat des premiers jours.

Le jardin le plus ancien de Pampelune était autrefois un terrain situé à l’extérieur de la ville. Le marché avait lieu à côté de l´ancien rempart de San Cernin, où se trouvaient aussi les monastères de San Francisco et de Santa Eulalia. La construction de la Ciudadela a demandé le tracé de deux nouveaux fronts (Taconera et San Nicolas) ce qui fait que les anciennes murailles médiévales et la Taconera furent englobés dans la nouvelle enceinte.

À la fin du XVIIe siècle, le rempart de Gonzaga et celui de la Taconera, le ravelin San Roque et la contre-garde de Gonzaga, étaient en plein usage.

Ils furent transformés en jardins en 1830.