Plan Général / Fortin Saint Bartolomé / Fronts Magdalena-France

plano general de las muarallas de Pamplona Plate-forme de palais Plataforma del Abrevador Bastion Bas del Pilar Ravelin de los Reyes Bastion bas de Nª Sª de Guadalupeª de Guadalupe Bastion del Redín Labrit Bartolomé Ascensseur Medialuna-Arga Pasarela de Labrit Ascensseur de Descalzos
Plano

PLATEFORME DE PALAIS

Appelé aussi « medio baluarte de Parma », il s’agit d’un saillant en pic par rapport au rempart du front de la Rochapea situé en face des anciens potagers de Santo Domingo et adjacent à l´Archive Générale de Navarre.

Plano

BASTION DEL ABREVADOR

À côté du Portail de France se trouve le petit Bastion del Abrevador. Il a été construit au XVIe siècle. Réhabilité en 2004, on peut y accéder aisément par les escaliers adjacents au Portail de France.

Plano

BASTION BAS DEL PILAR

Il fut ajouté, vers la moitié du XVIII, au Baluarte del Abrevador, afin d´augmenter sa capacité défensive. Bien que cette nouvelle défense fût réalisée en suivant les nouvelles techniques de l´art d´attaquer et de défendre les places fortes, du célèbre ingénieur Vauban, l´ensemble des deux remparts (du XVI et XVIIe siècles respectivement) est réellement harmonieux malgré les deux siècles qui les séparent. Ils représentent l´évolution dans le progrès technique de l´ingénierie militaire.

Plano

RAVELIN DE LOS REYES

Récemment restauré, il date du XVIIIe siècle, moment où il fut nécessaire d´améliorer les défenses du Front de France sur la base des nouvelles techniques militaires mises au point par le célèbre ingénieur Vauban. Il fut crée comme appui de la défense des remparts del Redín et del Abrevador, c´est pourquoi il fut placé entre les deux remparts bas (celui du Pilar et de Notre Dame de Guadalupe), en construction à cette époque.

Plano

BASTION BAS DE NUESTRA SEÑORA DE GUADALUPE

Récemment restauré, il fut ajouté, vers la moitié du XVIII, au Baluarte del Abrevador, afin d´augmenter sa capacité défensive. Bien que cette nouvelle défense fût réalisée en suivant les nouvelles techniques dans l´art d´attaquer et de défendre les places fortes, du célèbre ingénieur Vauban, l´ensemble des deux remparts (du XVI et XVIIe siècles respectivement) est réellement harmonieux malgré les deux siècles qui les séparent. Ils représentent l´évolution dans les progrès techniques de l´ingénierie militaire.

Plano

BASTION DEL REDÍN

Construit vers 1540, il s’agit du bastion le plus ancien de l´ensemble des remparts avec celui de Labrit. Il occupait à peu près la place de l´ancienne tour médiévale de la Trésorerie. Depuis le XVIIe siècle, on le connaît presque exclusivement comme El Redín. Récemment restauré, c´est le point culminant de l´enceinte de remparts, ce qui lui donne la particularité d´être le mirador le plus attrayant de la Ville Forteresse sur la rivière Arga

Plano

BASTION DE LABRIT

Erigé vers 1540, au début il fut surnommé le Cubo del Molino de Caparroso ou Bastion de Caparroso. À partir de 1669, il fut appelé Baluarte de Labrit. De l´un de ses flancs partait le front, aujourd´hui disparu, de la Tejería, dont le départ est conservé à côté du fronton Jito-Alai. Il ne reste plus qu´une partie de la plate-forme qui l´entourait à sa base, étant donné que, lors des travaux d´élargissement de la route de la Chantrea, vers 1960, une de ses faces disparut. Il a été restauré entre 2013 et 2014.

Plano

FORTIN DE SAN BARTOLOMÉ

Construit au XVIIIe siècle, il a surgi comme appui extérieur à l´enceinte principale de remparts. Parmi les trois fortins importants proposés par le marquis de Verboom, c´est le seul qui est conservé intègrement. Ce fut, en outre, la dernière défense qui a été complétée à Pampelune. Depuis sa restauration en 2011, il accueille le Centre d´Interprétation des Fortifications de Pampelune et est le point de départ d´un parcours complet à travers les remparts de Pampelune, la Ville Forteresse.

Plano

ASCENSEUR MEDIALUNA-ARGA

Construit en 2010, l’élévateur panoramique et vitré qui permet d´accéder de façon plus aisée du secteur de la Chantrea et Magdalena au centre-ville. Ce projet et l´urbanisation de l´environnement se trouvent parmi ceux qui sont financés par le Fond d´État pour l´Emploi et la Durabilité Locale. L’installation fonctionne à 1,6 m/sec et élimine un dénivelé de 20 mètres, ce qui fait que chaque trajet ne prend que 12,5 secondes.

Plano

PASERELLE DE LABRIT

La passerelle en forme de « Y », construit en 2010 et financé par le fond d´État pour l´Emploi et la Durabilité Locale, évite la Bajada del Labrit et permet de relier la promenade piétonne du boulevard del Obispo Barbazán et la place Santa María la Real avec le parc de la Media Luna, le futur Centre Thématique de l´Encierro et les Sanfermines, le Centre d´interprétation des murailles et le II Ensanche. Il atteint 73,5 mètres de développement avec des dénivelés de 5-6% et une largeur de 3,5m.

Plano

ASCENSEUR DE DESCALZOS

Inauguré en 2008, le Bâtiment « Ascenseur Descalzos » relie la Promenade de Ronde avec la Cuesta de Curtidores, dans le quartier de la Rochapea, évitant un dénivelé de 50m. Le bâtiment dispose de deux ascenseurs d´une capacité de 15 à 20 personnes chacun (1 500kg.max.). Dans la zone du Chemin de Ronde, il abrite le vestibule et la zone de débarquement des passagers, dans un espace à deux hauteurs ; une zone d´exposition, au deuxième étage ; et un bar restaurant, au troisième étage.

Adjacent à la cathédrale, c´est le pan le plus ancien des remparts et son chemin de ronde constitue l´une des plus belles promenades de la ville. C´est le tronçon le plus long parmi les trois divisions des fortifications, et son origine se trouve dans l´ancienne ville de Navarreria. Les remparts de Labrit et Redín datent de 1530 approximativement, et les défenses extérieures de 1750. L´ouverture au public de l´ancien chemin de ronde vers 1960, et la récupération progressive des promenades, leurs défenses, les deux guérites existantes et les pans des remparts ont fait que Pampelune domine, imposante et de toute son hauteur, la rivière Arga, comme la Ville Forteresse qu´elle fut.