Histoire / 2007

mapa de las murallas de Pamplona en 2.010 Baluarte de Labrit Fortín de San Bartolomé Baluarte de San Antón Revellín de Santa Lucía Baluarte Real Revellín de Santa Clara Contraguardia de Santa Clara Baluarte de Santa María Revellín de Santa Isabel Contraguardia de Santa Isabel Baluarte de Santiago Revellín de Santa Ana Baluarte de la Victoria Ciudadela Baluarte de la Taconera Revellín de San Roque Baluarte de Gonzaga Plataforma de Palacio Baluarte del Abrevador Baluarte bajo del Pilar Baluarte de los Reyes Baluarte del Redín Baluarte bajo de Nª Sª de Guadalupe

En 1964 la Citadelle a été cédée par l’Armée à la Mairie de Pampelune. L’acte officiel de sa cession a été signé en 1966. À partir de cette date, s’est ouvert un processus de récupération de la forteresse. Grâce à ces travaux, la Citadelle de Pampelune a été déclarée Monument Historique Artistique de caractère National en 1973.

Déjà au XXIème siècle, la Mairie de Pampelune, avec le soutien de l’InstitutionPríncipe de Viana du Gouvernement de Navarre et du Ministère de la Culture du Gouvernement d’Espagne, a promu un ambitieux plan pour la restauration et la préservation de ses fortifications.

À partir de 2005, ont été menées différentes actions de restauration et de conservation de son accessibilité et de sa mobilité. Parmi les nombreux travaux qui ont été réalisées ces dernières années, on remarquera la construction d’une nouvelle Gare Routière sous-terraine qui a été inaugurée en 2007. Un défi urbanistique si l’on suppose l’union entre modernité et tradition étant donné que, grâce à son exécution, le ravelin de Santa Lucía a été redécouvert et a également été récupéré comme espace vert une grande partie du glacis de la Citadelle qui, jusqu’alors avait été occupé par un parking de surface.

En mars 2011 a été inauguré le Centre d’Interprétation des Fortifications de Pampelune, situé dans le fortin de San Bartolomé, récemment restauré. Cette même année, ont été terminés les travaux de restauration des ravelins de Santa Ana et Santa Isabel, en plus de la Porte del Socorro, mettant un point final à la rénovation des défenses extérieures de la Citadelle. De 2013 à 2014 le bastion de Labrit a été restauré, il est avec celui du Redín, le plus ancien  de toute l’enceinte fortifiée.

Cette décennie a donc été essentielle pour l’enceinte fortifiée de Pampelune, on peut aujourd’hui dire qu’elle est restaurée en quasi-totalité.

Tous ces efforts pour récupérer, restaurer, rénover et donner de la vie et de l’activité à l’ensemble fortifié de Pampelune a été reconnu, par un double prix lors de l’édition 2012 des Prix Union Européenne du Patrimoine Culturel – Prix Europa Nostra: le prix dans la catégorie conservation et le prix spécial du public.